L'Ecole Wudang fut fondée à Hong Kong par Cheng Tin-hung.
Elle tient son nom de la montagne où vécut Chang San-feng,
fondateur du Tai Chi Chuan, en hommage aux origines de
l'art du Tai Chi Chuan, avant sa division en trois
familles d'écoles (Wu, Yang et Chen).

Comme on peut le constater dans le lignage de l'école,
il existe des liens avec les familles Chen, Wu et Yang,
mais l'art de l'Ecole est surtout influencé par les
transmissions de Yang Pan-hou
(second fils de Yang Lu-chan) et de Quan-yu.




Sommaire




Chang San-feng

Les Monts Wudang


Les Maîtres de l'Ecole Wudang :

Cheng Tin-hung

Fondateur de l'école Wudang, Cheng Tin-hung est né en Chine,
dans le village de San Xiang, dans la province du Guangdong, en 1930.

Il apprend d'abord l'art du Tai Chi Chuan de son oncle, Cheng Wing-kwong,
qui était l'un des trois disciples du mandchou Wu Jian-chuan (fondateur du style Wu)
et qui a enseigné dans toute l'Asie du Sud-Est, et notamment en Malaisie.

Plus tard, Cheng Tin-hung poursuit son apprentissage avec Qi Min-xuan,
que son oncle avait fait venir de la province du Henan pour enseigner à ses fils et neveux.
C'est auprès de lui qu'il approfondit sa compréhension des aspects théoriques,
en particulier des Classiques du Tai Chi Chuan (les Canons Lun et Ching), et de leurs enseignements pour les applications combatives de l'art.

Qi Min-xuan tenait lui même son enseignement de son père, mais surtout du moine Bouddhiste Ching Yat "Le Pur"
(Qi Min-xuan était lui même bouddhiste et menait une vie austère). Il possédait une maîtrise subtile des techniques et mettait l'accent dans son enseignement sur les applications pratiques de l'art.

C'était aussi un maître sévère et très exigeant : par sa persévérance, Cheng Tin-hung fut le seul de ses élèves à demeurer assez longtemps auprès de lui pour qu'il lui transmette tout son savoir.

En 1950, Cheng Tin-hung devient professeur à Hong Kong. Grâce à l'étendue de son savoir et à sa ténacité, il se construit une solide réputation de combattant, et se consacre à la transmission et au développement de la pratique martiale du Tai Chi Chuan. Il entraîne ses élèves aux compétitions de Full Contact, où ceux-ci se mesurent avec succès à des adversaires pratiquant des arts martiaux externes, tel le Kung-Fu. Cheng Tin-hung est décédé à Hong Kong en mai 2005.


Dan Docherty

Dan Docherty est né à Glasgow, en Ecosse, en 1954.

En 1975, après l'obtention de son diplôme de Droit,
il part en Asie pour servir dans la Royal Hong Kong Police
et devient le disciple et l'un des meilleurs élèves de Cheng Tin-hung.
En 1980, il gagne la compétition des Arts Martiaux d'Asie du Sud-Est.

De retour à Londres en 1984, Dan Docherty poursuit ses études de chinois littéraire.
Il s’installe comme enseignant de Tai Chi Chuan à plein temps et commence à
développer le style Wudang en Europe.

Sans pour autant négliger les aspects méditatif, thérapeutique et philosophique
du Tai Chi Chuan, Dan Docherty se bat pour que le Tai Chi Chuan soit reconnu
comme un véritable art martial.

Aujourd'hui, Président de la Fédération Européenne de Tai Chi Chuan, il participe aux grandes rencontres
internationales et anime régulièrement des stages, notamment au sein des nombreuses écoles Wudang
créées dans toute l'Europe.

Auteur de deux ouvrages de référence, "Instant Tao" et "Complete Tai Chi Chuan", il fait en outre
paraître régulièrement des articles dans le journal britannique "Combat".




        Les origines du style Wudang :          


Lignage

Haut de page